frarzh-CNendeitjaptes

Ali EL TABBAL, le vice-président en charge de la communication a rappelé la vision de communication fédérale, au moment où notre société est en proie à une véritable crise de sens, une crise de l’homme. Il a ensuite présenté une batterie d’outils de communication qui aideront les Associations Locales (AL) à véhiculer le même message, à harmoniser l’identité et à donner à notre communication une longue portée.

Avant propos

Je suis vice-président et responsable de la communication chez Foot Solidaire, je prends la parole quelques minutes pour, justement, parler de communication.

Pour en venir à l’idée de : “Comment communiquer” il est essentiel de comprendre les objectifs, ce à quoi Foot Solidaire aspire, ce qui anime notre réflexion et de trouver le meilleur moyen pour y parvenir.
Si nous sommes là aujourd’hui, c’est parce que tous adhérons à ces objectifs, pour ma part je ne vais pas parler des objectifs de Foot Solidaire, mais d’essayer de répondre à la question de comment communiquer, quels sont nos moyens et comment y parvenir.

Pour introduire mes propos je vais commencer par un rappel de ce que la communication permet, ca devrait faciliter la compréhension. Le temps qui m’est imparti étant limité je m’excuse par avance de l’utilisation de quelques raccourcis.

introduction

La communication sert à faire passer un message à un groupe d’individus.
Aucun contrôl ou peu de contrôle existe sur les mots. La démocratie est permissive !

En 1928 Edward Bernays (le neveu américain de Sigmund Freud) a écrit un livre qui s'intitule (Propaganda ou Comment manipuler l'opinion en démocratie). Le livre expose de manière cynique et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse. Bernays appelait cela "La fabrique du consentement"

60 ans plus tard, 1988, Noam Chomsky a repris ces mots pour le titre de son livre désormais un classique et qui s’intitule : "La fabrique du consentement" pour dire à peu près la même chose.
Ça va de : Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Comment un produit médiocre prend la tête des ventes, etc. Tout cela dans la logique des " démocraties de marché " autrement dit sans enfreindre aucune loi.

Il est certain que la crise que nous traversons depuis plusieurs décennies, non seulement n’est pas directement économique mais elle est avant tout une crise de l’essentiel, une crise de la société, une crise de valeurs, je dirai même, une crise de l’Homme.

Notre monde est malade !

Ce n’est pas une nouveauté, cela se passe tous les jours sous nos yeux et depuis bien longtemps. Les ONG, les associations, les organisations de protection de l’environnement, du consommateur, des animaux, des femmes, des enfants, du climat, de la faune, et je passe… Ses organisations s’inscrivent dans un marché commun : Le marché des valeurs. Nous savons que dans tout marché, la concurrence, la rentabilité, la croissance font loi.
L’efficacité pour être rentable, la rentabilité pour générer de la croissance et la croissance est à l’infinie. L’infinie étant une mesure impossible à atteindre, non physique. On peut rapidement percevoir les limites d’une telle pensée. C’est de l’agnotologie !

L’axe de la communication

C’est parce que cette réalité existe que Foot Solidaire existe. Que d’autres ONG, Associations, philosophes, penseurs, sociologues, économistes, experts ont défendu et continuent de défendre la même chose : les valeurs qui font de nous des êtres humains, qui nous gardent loin de l'animosité du monde.

La question qui nous anime c‘est : Quel monde voulons-nous pour demain et comment y parvenir. Nous sommes tous des acteurs de ce monde, nous avons le choix d’agir avec le savoir ou “sans le savoir” !

Pour participer à la fondation d’une nouvelle éthique du sport, il est nécessaire de fonder une éthique sociale. Ce mouvement est déjà en marche et il se trouve que c’est exactement là que s’orientent nos perspectives. Nos actions s’inscrivent donc dans le long terme.
Je pense profondément que nos efforts vont permettre à l’ensemble de l’écosystème du football d’avoir non pas seulement une meilleure rentabilité économique mais surtout de rétablir les valeurs humaines et les valeurs du sport.
Notre message doit atteindre les clubs, les jeunes joueurs et joueuses, leurs parents, les villes, les élus locaux, les entreprises… Il doit créer du sens et de l’espoir et participer à la fondation d’un tout nouveau monde conscient de ses limites et de ses ressources.

Foot solidaire intervient dans la zone grise de Football, là où il n’existe pas ou très peu d’acteurs. Nous devons tous agir en UN, porter le même message, défendre les mêmes valeurs, dénoncer les exploitations des joueur.e.s mineur.e.s, créer de l’espoir et donner du sens. Voilà l’horizon et la direction de notre communication.

L'Étique du sport

Les deux paragraphes qui suivent sont tirés et/ou inspirés du livre "Ethique et sport" de Phillipe Sarremejane (Docteur en sciences de l'éducation, diplômé de philosophie, professeur d'éducation physique et sportive et enseignant en éthique du sport à l'Université de Marne-la-vallée.)
ISBN : 9782361064167
Phillipe Sarremejane propose ue réflexion sur les dérives du sport professionnel et de compétition, qui mettent en porte à faux les valeurs olympiques de P. de Coubertin.

Le sport est indiscutablement porteur de valeurs. Ce sont des valeurs qui se transmettent d’abord par le corps et qui visent l’équilibre et l’harmonie globale de l’individu. mens sana in corpore sano « un esprit sain dans un corps sain »

Si le grand public, la grande masse des pratiquants vit un sport bénéfique, salutaire et bienfaisant, le sport de compétition et professionnel est traversé par les maux chroniques de l’abus, de la malveillance et du mensonge. Ce sont ces dérives qui menacent l’éthique du sport.

Les grandes firmes planétaires, qu’elles aient un lien avec le sport, comme Adidas ou Nike, ou qu’elles n’aient pas de lien avec le sport, comme la BNP, Rolex, Coca Cola ou Danone, choisissent le sport comme un moyen d’exhiber des marques et de faire du profit.

Ce système de profit transforme les promesses en mensonges, les sportifs en automates, les rémunérations en fortune... Il laisse une quantité de jeunes candidats, amadoué par l’image du “Sportif Star” sur le bas côté. Le mot est faible.

Pour jouer au loto il n’y a pas de notion de valeur ni d’éthique, l’objectif c’est la fortune. Sauf qu’au loto la perte est limitée et on peut recommencer autant de fois que l’envie se fait ressentir. Dans le sport, la perte est incalculable, elle est souvent sans seconde chance. Mal conseillé, mal accompagné, le jeune joueur mise sur son avenir et souvent perd sa mise.

Donner aux jeunes une éducation, leur apporter une connaissance solide, leur permet de croire dans un avenir possible. Ici, en Afrique ou ailleurs. La destination de l’avenir ne sera pas subit, elle sera choisie.

Protéger les jeunes c’est leur apporter la connaissance nécessaire qui va leur permettre de comprendre leur monde tel qu’il est et non pas tel qu’il paraît être. Apporter une éducation c’est permettre à chaque jeune joueur de penser un système de valeur qui lui est propre, mais qui se conjugue dans l’universel. L’éducation permet une distinction entre ce qui doit demeurer inchangé et ce qui est autorisé à changer ou à évoluer.

Nous pensons que la protection des jeunes joueurs passe par l’écologie.
Car l’écologie c’est ce qui permet de penser l’universelle. C’est en effet cette complexité qui rend toute la singularité à la nature (nous sommes à la fois “nature” et la nature est dans chacun de nous). Le destin de l’un est inévitablement le destin de l’autre (exactement comme dans un match de Football).

Les outils de communication

Nos actions s’inscrivent dans le long terme. Pour accomplir notre mission nous avons réalisé une batterie d’outils de communication qui sont à votre disposition (Associations Locales) pour vous aider à démarrer rapidement. D’autres outils sont en cours de réalisation, d’autres encore se trouvent dans le laboratoire des idées, en phase de réflexion avant un passage à la production.
Les outils de communications sont divisés en plusieurs groupes :

  • Les incontournables : Charte graphique, Logo de l’association locale, typographies, papier en tête, certifications...
  • Des fiches pratiques : outils d’aide au développement et à la structuration des AL
  • Des fiches de formations
  • Les outils numériques : Site web global FS (intl), compte Facebook, campagne d'emailing, Fiche de présence sur le site web (intl), adresse email, etc. formulaire d’inscription des jeunes joueurs.
  • Un espace privé sur le site global : Pour télécharger les outils de communications et les fiches pratiques…

Ces outils ne font pas le travail mais aident à le faire de la meilleure manière possible, ils aident à véhiculer les mêmes messages, à harmoniser l’identité et à donner à notre communication une longue portée.

Nous sommes conscients du travail qui reste à accomplir et sommes là pour vous accompagner. N’hésitez pas à nous solliciter.

Je termine par une phrase de l’anthropologue américaine Margaret Mead : 1901 - 1978
Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes peuvent changer le monde. En fait, c'est toujours ainsi que le monde a changé.

Vous avez une question ?

Foot Solidaire
Siège opérationnel
6 rue des Morvilliers
95650 GENICOURT

federation[at]footsolidaire.org

Recevez notre actualité

Recevez notre lettre d’information